Seollal : à la découverte du nouvel an lunaire de Corée

Vous souhaitez profiter de ce début d’année 2022 pour voyager en Corée du Sud ? Vous aurez alors peut-être la chance de venir lors du Seollal, le nouvel an lunaire de Corée. Chaque année, début février, les familles se retrouvent pour la fête la plus importante du pays, dans le but de célébrer leurs ancêtres. Au programme, dégustation de délicieux mets, jeux et port de vêtements traditionnels.

Le nouvel an lunaire Seollal : la plus importante fête de Corée

Seollal est la fête la plus importante de Corée. Chaque année, à l’occasion de ce nouvel an lunaire, les familles se retrouvent pour célébrer leurs ancêtres et pratiquer quelques rites ancestraux. Au programme : dégustation de plats traditionnels tels que le teokguk (une soupe à base de riz), port de l’habit traditionnel handock et jeux tels que le yutnori (jeu d’adresse avec des bâtons). En cette année 2022, Seollal se déroulera le mardi 1er février.

Seollal se produit lors de la deuxième lune suite au solstice d’hiver. Le nouvel an lunaire est une fête nationale également célébrée dans d’autres pays asiatiques tels que la Chine, la Mongolie et le Vietnam, dont les origines restent floues. Il semblerait que les premiers rituels de Seollal remontent au 6ᵉ siècle, au cours de la période des Trois Royaumes de l’ancienne Corée.

En Corée, le Seollal se prépare plusieurs jours à l’avance pour confectionner les plats traditionnels et acheter les cadeaux destinés aux proches. Lors des vacances de Seollal, la ville animée de Séoul devient calme et paisible. Chaque famille se retrouve dans l’intimité de leur foyer pour célébrer leurs ancêtres. Toutefois, des lieux restent ouverts au public pour présenter quelques évènements et jeux traditionnels familiaux. La fête nationale peut donc être le moyen de découvrir la Corée en toute tranquillité. Attention cependant, les routes sont très encombrées pendant cette période et les billets de train difficiles à trouver.

Préparer son voyage en Corée du Sud

Depuis le 1er septembre 2021, les voyageurs français et européens sont dispensés de visa court séjour, mais ont l’obligation d’obtenir un K-ETA pour la Corée du Sud. Il s’agit d’une autorisation électronique, en ligne, s’appliquant lorsque les voyageurs souhaitent entrer dans le pays pour les raisons suivantes :

  • Obligations professionnelles
  • Tourisme
  • Visite à ses proches
  • Événement particulier

Le K-ETA est valable deux ans, sur autant de voyages que nécessaires ou souhaités. Il coûte 39 € par personne et permet de courts séjours, de 30 à 90 jours, sur le territoire coréen. Si le document est livré le plus souvent en 72 heures, il est conseillé aux voyageurs d’effectuer les démarches au moins 5 jours avant leur départ.

Si vous souhaitez partir en Corée du Sud lors de la fête de Seollal, il est par ailleurs conseillé aux étrangers de réserver leurs billets de train ou de bus bien à l’avance. En effet, l’évènement est l’occasion pour de nombreux coréens de revenir dans leur ville natale, les tickets de transport sont donc très prisés pendant cette période.

Covid-19 : les précautions nécessaires avant de partir en voyage

La Covid-19 a changé notre façon de voyager et perturbe nos visites à l’étranger. En ce qui concerne la Corée du Sud, il faut savoir qu’un retour à la quarantaine, d’une durée de 10 jours (même pour les personnes vaccinées), est devenu obligatoire, pour le moment, jusqu’au 3 février 2022. Par ailleurs, tous les voyageurs de six ans et plus doivent présenter un test PCR négatif, de moins de 72h, avant leur départ pour la Corée.

Si la quarantaine est désormais devenue la règle, certaines exceptions peuvent être accordées par les autorités telles que le décès d’un membre de la famille ou une mission professionnelle importante. Si vous souhaitez vous rendre en Corée du Sud, nous vous conseillons de vous informer régulièrement sur des sources fiables telles que le site de l’ambassade de France en Corée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.