S’expatrier avec des enfants en CorĂ©e du Sud

Sommaire

En tant que parent, dĂ©mĂ©nager Ă  l’Ă©tranger peut ĂȘtre une expĂ©rience aussi passionnante qu’angoissante. Cependant, s’expatrier en CorĂ©e du Sud avec vos petits peut ĂȘtre une transition plus douce que prĂ©vu si vous vous prĂ©parez en consĂ©quence. Que vous soyez un expatriĂ© français Ă  la recherche d’un emploi en CorĂ©e, un pvtiste ou simplement dĂ©sireux d’explorer la vie Ă  SĂ©oul avec vos enfants, cet article vous fournira des informations essentielles pour une expatriation rĂ©ussie.

S’adapter au systĂšme de garde d’enfants corĂ©en

Lorsque vous arrivez en CorĂ©e du Sud avec vos enfants, l’une de vos premiĂšres prĂ©occupations sera probablement de trouver une garde d’enfants adaptĂ©e Ă  vos besoins. En CorĂ©e, il existe diffĂ©rentes options de garde d’enfants que vous pouvez explorer en fonction de votre budget et de vos prĂ©fĂ©rences.

Ainsi, les crĂšches, ou « Eorinijib », sont largement disponibles Ă  travers le pays. Ces centres sont gĂ©nĂ©ralement ouverts de 7h30 Ă  19h30 et accueillent les enfants ĂągĂ©s de trois mois Ă  cinq ans. Le coĂ»t varie en fonction du nombre d’enfants que vous inscrivez, de l’emplacement de la crĂšche et du prestige de l’Ă©tablissement. Si votre conjoint est corĂ©en, vous pourriez mĂȘme ĂȘtre Ă©ligible Ă  des subventions gouvernementales.

Explorer les écoles maternelles en Corée du Sud

L’Ă©ducation est une prioritĂ© en CorĂ©e du Sud, avec l’Ă©cole devenant obligatoire Ă  partir de cinq ans. Le systĂšme d’Ă©ducation prĂ©-primaire suit un programme appelĂ© « Nu Ru Gua Jung », qui vise Ă  prĂ©parer les enfants Ă  l’Ă©cole primaire.

Il existe deux types d’Ă©coles maternelles : les Ă©coles publiques, Ă©galement connues sous le nom de « Byung Sul Yoo Chi Won », et les Ă©coles privĂ©es, ou « Nol E Hak Gyo ». Les frais de scolaritĂ© dans les Ă©coles publiques sont gĂ©nĂ©ralement infĂ©rieurs Ă  ceux des Ă©coles privĂ©es.

Il est intĂ©ressant de noter que de plus en plus d’Ă©coles privĂ©es en CorĂ©e du Sud sont exclusivement anglophones. Ces institutions emploient souvent des Ă©ducateurs anglophones et leur programme est strictement en anglais. Ces Ă©coles sont populaires Ă  la fois parmi les familles locales et les expatriĂ©s.

Trouver une nounou ou une baby-sitter en Corée du Sud

Si vous prĂ©fĂ©rez une approche plus personnalisĂ©e pour la garde de vos enfants, vous pouvez envisager de recruter une nounou ou une baby-sitter. Il existe de nombreux services en ligne et des agences de recrutement qui peuvent vous aider Ă  trouver la bonne personne. Les tarifs varient gĂ©nĂ©ralement en fonction du nombre d’heures ou de jours requis.

Comprendre le systĂšme d’assurance en CorĂ©e du Sud

Lors de votre expatriation en CorĂ©e du Sud, il est essentiel de comprendre le fonctionnement du systĂšme d’assurance santĂ© du pays. En tant qu’Ă©tranger travaillant en CorĂ©e, vous serez gĂ©nĂ©ralement tenu de souscrire Ă  l’assurance nationale de santĂ©. Cette assurance offre une couverture pour une grande variĂ©tĂ© de services mĂ©dicaux.

S’intĂ©grer dans la vie sociale corĂ©enne

S’intĂ©grer dans la sociĂ©tĂ© corĂ©enne peut ĂȘtre un dĂ©fi, surtout si vous n’ĂȘtes pas familier avec la culture et la langue locales. Cependant, la CorĂ©e du Sud est rĂ©putĂ©e pour sa chaleureuse hospitalitĂ© et vous trouverez de nombreuses opportunitĂ©s pour vous immerger dans la vie sociale. De la dĂ©gustation de la cuisine corĂ©enne locale aux festivals culturels, votre famille aura l’occasion de s’immerger dans la vie locale.

En somme, s’expatrier en CorĂ©e du Sud avec des enfants peut ĂȘtre une aventure enrichissante si vous prenez le temps de vous informer et de vous prĂ©parer. En vous familiarisant avec le systĂšme de garde d’enfants, les Ă©coles, le systĂšme d’assurance et la vie sociale en CorĂ©e, vous pourrez faire de votre expĂ©rience d’expatriation une rĂ©ussite.

DĂ©couvrir les offres d’emploi en CorĂ©e du Sud

Pour s’expatrier en CorĂ©e du Sud, il faut avant tout trouver un emploi. Les offres d’emploi sont nombreuses et variĂ©es, mais aussi trĂšs compĂ©titives. Par ailleurs, la connaissance du corĂ©en est gĂ©nĂ©ralement requise, bien qu’il y ait des exceptions. D’oĂč l’importance d’apprendre le corĂ©en avant votre dĂ©part.

Parmi les secteurs d’emploi recommandĂ©s aux pvtistes et aux expatriĂ©s, on peut citer l’enseignement de l’anglais, le domaine de la technologie de l’information, le marketing, les services financiers, l’ingĂ©nierie et le domaine de la santĂ©. Les entreprises corĂ©ennes, bien qu’exigeantes, sont rĂ©putĂ©es pour leur respect de l’Ă©quilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale, ce qui peut ĂȘtre un avantage pour ceux qui dĂ©mĂ©nagent avec des enfants.

Il est Ă©galement possible de chercher un emploi Ă  partir de votre pays d’origine en utilisant des plateformes d’emploi en ligne, des forums d’expatriĂ©s et les rĂ©seaux sociaux. Des entreprises comme Samsung, LG, Hyundai et Lotte sont connues pour recruter des Ă©trangers.

L’Assurance maladie et la sĂ©curitĂ© sociale en CorĂ©e du Sud

En CorĂ©e du Sud, l’assurance maladie est gĂ©rĂ©e par la SĂ©curitĂ© sociale nationale. En tant qu’expatriĂ©, vous et vos enfants aurez droit Ă  la mĂȘme protection que les citoyens corĂ©ens. Cela inclut des soins mĂ©dicaux abordables et de qualitĂ©, ainsi que des indemnitĂ©s de maladie et de maternitĂ©.

Cependant, il est essentiel de noter que l’inscription Ă  la SĂ©curitĂ© sociale en CorĂ©e du Sud n’est pas automatique. Vous devez vous y inscrire vous-mĂȘme dans les trois mois suivant votre arrivĂ©e. L’agence de sĂ©curitĂ© sociale la plus proche de votre lieu de rĂ©sidence peut vous fournir des infos pratiques sur comment s’inscrire.

Il est Ă©galement recommandĂ© d’opter pour une assurance voyage lors de votre expatriation pour couvrir les dĂ©penses mĂ©dicales imprĂ©vues et les urgences.

Les écoles internationales en Corée du Sud

En plus des options d’Ă©ducation locales, la CorĂ©e du Sud offre une variĂ©tĂ© d’Ă©coles internationales, particuliĂšrement Ă  SĂ©oul et Ă  Busan. Ces Ă©coles suivent gĂ©nĂ©ralement les programmes d’Ă©tudes britanniques, amĂ©ricains ou internationaux.

Les Ă©coles internationales sont une excellente option pour les enfants d’expatriĂ©s qui ne parlent pas le corĂ©en ou qui pourraient avoir du mal Ă  s’adapter au systĂšme Ă©ducatif corĂ©en. Cependant, elles sont gĂ©nĂ©ralement plus coĂ»teuses que les Ă©coles publiques. NĂ©anmoins, la plupart de ces Ă©coles offrent une expĂ©rience d’apprentissage riche et diversifiĂ©e avec des installations de haute qualitĂ©.

Des écoles internationales réputées en Corée du Sud incluent la Seoul Foreign School, la Seoul International School et la Korea International School.

S’expatrier en CorĂ©e du Sud avec des enfants est une dĂ©cision importante qui nĂ©cessite une planification minutieuse et une connaissance approfondie du pays. Cela passe par la recherche d’un emploi, la comprĂ©hension du systĂšme de sĂ©curitĂ© sociale et de santĂ©, le choix du meilleur mode de garde et d’Ă©ducation pour vos enfants, et l’adaptation Ă  la vie sociale corĂ©enne.

Cependant, avec les bonnes informations et une prĂ©paration adĂ©quate, votre expĂ©rience d’expatriation en CorĂ©e du Sud peut ĂȘtre une aventure excitante et enrichissante pour toute la famille. Alors, n’hĂ©sitez pas Ă  vous lancer et Ă  dĂ©couvrir tout ce que ce pays fascinant a Ă  offrir.

FAQ

Quels sont les options de garde d’enfants disponibles en CorĂ©e du Sud ?

En CorĂ©e du Sud, vous avez plusieurs options pour la garde de vos enfants : les crĂšches (Eorinijib), les jardins d’enfants, et les nourrices. Les crĂšches sont gĂ©rĂ©es par des autoritĂ©s locales, des entreprises, des institutions privĂ©es et des ONG. Elles offrent des cours et des programmes spĂ©cialisĂ©s pour les jeunes enfants, gĂ©nĂ©ralement ouverts de 7h30 Ă  19h30. Les nourrices et baby-sitters, quant Ă  elles, peuvent ĂȘtre trouvĂ©es via des agences de recrutement ou des recherches en ligne.

À quelles aides financiĂšres peut-on prĂ©tendre pour la garde d’enfants en CorĂ©e du Sud ?

Si votre conjoint est CorĂ©en, vous pouvez bĂ©nĂ©ficier de subventions gouvernementales basĂ©es sur vos revenus et votre patrimoine familial. Pour faire une demande de subvention, contactez le bureau de district local avec votre carte d’enregistrement d’Ă©tranger, votre passeport et votre numĂ©ro de compte bancaire sud-corĂ©en. Vous recevrez une carte « Je Sa Rang » pour payer les services de garde.

Quels types d’Ă©coles maternelles existe-t-il en CorĂ©e du Sud ?

Il existe deux types d’Ă©coles maternelles en CorĂ©e du Sud : les Ă©coles publiques (Byung Sul Yoo Chi Won), gĂ©rĂ©es par le gouvernement, et les Ă©coles privĂ©es (Nol E Hak Gyo). Les Ă©coles publiques sont gĂ©nĂ©ralement moins coĂ»teuses que les Ă©coles privĂ©es. Il y a aussi des Ă©coles de jeux Ă©ducatifs privĂ©es qui suivent des normes occidentales et des Ă©coles exclusivement anglophones.

L’enseignement est-il obligatoire pour les jeunes enfants en CorĂ©e du Sud ?

En CorĂ©e du Sud, l’enseignement est obligatoire Ă  partir de cinq ans. Cependant, il est possible que la maternelle devienne obligatoire pour les enfants de trois et quatre ans dans les annĂ©es Ă  venir. Le programme d’Ă©ducation prĂ©primaire, appelĂ© « Nu Ru Gua Jung », prĂ©pare les enfants Ă  l’Ă©cole primaire.

Comment trouver une nourrice ou une baby-sitter en Corée du Sud ?

Pour trouver une nourrice ou une baby-sitter en CorĂ©e du Sud, vous pouvez effectuer des recherches sur Internet ou contacter une agence de recrutement spĂ©cialisĂ©e. Les nourrices sont gĂ©nĂ©ralement payĂ©es Ă  l’heure ou Ă  la journĂ©e, et il est possible de trouver des baby-sitters formĂ©es spĂ©cifiquement pour ce mĂ©tier.

Retour en haut